medsba.hyperqcm.com est le nouveau lien du forum




Partagez
Aller en bas
Invité
Invité

default Réforme de l’enseignement de l’anatomie

le Sam 06 Juil 2013, 01:40
Réforme de l’enseignement de l’anatomie : Des médecins spécialistes se penchent sur le dossier


Des médecins spécialistes se sont réunis en conférence hier à Alger dans le but de se pencher sur la réforme de l’enseignement de l’anatomie et de définir les moyens de sa réhabilitation dans les facultés algériennes en tant que discipline fondamentale dans les études médicales.
Les conférenciers, regroupés au siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, débattront, en ateliers, essentiellement  la réforme de la formation en anatomie en réhabilitant l’enseignement sur cadavre et non sur maquette comme cela se pratique présentement.
 Ils se pencheront également sur les mécanismes juridiques à mettre en place afin d’organiser l’alimentation des laboratoires en cadavres pour les besoins de la formation et de la recherche.
 Dans une présentation des travaux de cette conférence, les organisateurs ont relevé qu’aucune technique, aussi développée soit-elle, ne pouvait remplacer l’enseignement médical sur cadavre.
 En Algérie, ont-ils ajouté, les laboratoires de recherche recevaient des cadavres jusqu’en 1976 et les dernières dissections ont été faites jusqu’en 1980. Depuis cette date, «les laboratoires qui recevaient des cadavres régulièrement des services de médecine légale ne sont plus alimentés pour des raisons ignorées», a relevé le professeur Si Salah Hammoudi, à l’ouverture de la conférence.
La dissection sur cadavre, au même titre que la transplantation d’organes, sont autorisées par la loi et la religion. Présent à la conférence, le représentant du Haut conseil islamique (HCI), cheikh Mohamed Chérif Gaher, a rappelé qu’une fatwa du HCI, du temps d’Ahmed Hamani, avait autorisé la dissection aux fins de formation et de recherche et le dons d’organes aux fins de guérison.
 Les conférenciers devront adopter, en fin de journée, une série de recommandations de nature à réhabiliter l’enseignement de cette discipline en privilégiant le côté pratique des études et de la recherche. En inaugurant les travaux de cette rencontre scientifique, les ministres de la Recherche scientifique, Rachid Haraoubia, et de la Santé, Abdelaziz Ziari, ont affiché leur entière disponibilité à répondre favorablement aux préoccupations que ces professionnels viendraient à soulever.

PUBLIE LE : 26-06-2013 | 0:00
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum