medsba.hyperqcm.com est le nouveau lien du forum




Partagez
Aller en bas
Invité
Invité

default pediatrie:CAT devant une hématurie

le Lun 07 Nov 2011, 01:58
définition:
Présence de sang dans les urines. Motif fréquent de consultation en cas d’hématurie macroscopique. Une
hématurie peut révéler toutes les pathologies néphrologiques et urologiques. L’hématurie n’est pas grave car
elle représente une spoliation sanguine minime mais elle nécessite une recherche étiologique poussée.
1. Diagnostic positif :
Mise en évidence d’hématies en nombre anormal dans les urines :
· Bandelette urinaire : très sensible. Détecte l’hémoglobine et non pas les hématies. La positivité
n’est pathologique que au -delà de ++. Donc nécessité de confirmation par un HLM ou un
ECBU.
· ECBU : plus de 5 GR/mm3
· HLM : (le matin à la deuxième miction après s’être recouché)
i. Hématurie microscopique : GR > 5 000/min
ii. Hématurie macroscopique : 500 000/min
Attention, car une hématurie peut être intermittente. Il ne faut donc pas hésiter à multiplier les contrôles.
2. Diagnostics différentiels : coloration des urines
· hémoglobine ou myoglobine : BU positive mais pas d’hématurie : anémie hémolytique,
rhabdomyolyse
· porphyrie
· médicamenteuses : rifampicine
· colorants alimentaires : betterave, confiseries
· coloration orangée : élimination de cristaux d’urates amorphes
3. Eléments à rechercher à l’interrogatoire :
·
coloration exacte des urines : bouillon sale (glomérulonéphrite),
porto, rouges, présence de caillots (en faveur d’un saignement de la
voie urinaire), caractère récidivant ou non de l’hématurie
· permanence ou non pendant la miction :
i. hématurie initiale : origine urétrale
ii. hématurie terminale : origine vésicale
iii. hématurie totale : pas de valeur localisatrice
· antécédents personnels et familiaux :
i. origine ethnique : drépanocytose ? (responsable de nécrose papillaire)
ii. origine géographique : bilharziose ? (Amérique du sud)
iii. maladie rénale, surdité, lithiase, syndrome néphrotique (risque thrombogène)
· éléments associés :
i. traumatisme abdominal, local des organes génitaux
ii. fièvre , douleur
iii. infection ORL ou cutané (streptocoque ?)
iv. symptômes urinaires : dysurie, pollakiurie
v. déshydratation chez le nouveau né (risque thrombogène)
4. Examen clinique :
· signes généraux : température, TA, poids
· recherche d’oedème en faveur d’une pathologie glomérulaire
· palpation abdominale : masse tumorale, gros rein, douleur lombaire
5. Examens complémentaires aux urgences :
Les examens complémentaires sont à discuter en fonction des éléments disponibles à l’interrogatoire et à
l’examen clinique et donc en fonction des orientations diagnostiques.
· Bandelette urinaire : recherche une protéinurie associée en faveur d’une maladie glomérulaires
et recherche d’une leucocyturie et/ou présence de nitrites en faveur d’une infection urinaire
haute ou basse
· ECBU et HLM : confirme l’hématurie. +/- infection urinaire
· Echographie rénale et vésicale : en urgence si palpation d’une masse abdominale ou à prévoir
si pas d’élément d’orientation étiologique
· ASP : si suspicion de lithiase
· Dosage de la protéinurie de 24 heures si BU +
· Hémostase : NFS plaquettes, bilan de coagulation
· Fonction rénale : ionogramme urinaire, urée et créatinine sanguine, protidémie
· Dosage du complément C3 si infection ORL et/ou protéinurie
6. Quand hospitaliser ?
· hématurie et pyélonéphrite aigue < 3 ans
· hématurie et masse abdominale (néphroblastome ?)
· hématurie et traumatisme
· hématurie et troubles de l’hémostase
· hématurie et éléments en faveur d’une pathologie glomérulaire
· hématurie et lithiase
7. Quand ne pas hospitaliser :
· hématurie et cystite ou urétrite
· hématurie isolée sans orientation diagnostique clinique : prévoir bilan et consultation
spécialisée
Invité
Invité

default Re: pediatrie:CAT devant une hématurie

le Dim 26 Aoû 2012, 13:54
merci
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum